Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dominique Baumont

  • : Le blog de Dominique BAUMONT
  • : UN ESPACE D'AFRIQUE ET D'HUMANITE, D'EXPERIENCES VECUES, UN ESPACE DE PARTAGE ET D'ECHANGE.
  • Contact

L' Auteur

  • Dominique BAUMONT
  • Quelques chroniques et quelques photos de quelques missions en Afrique.

VOLONTAIRE DE SOLIDARITE INTERNATIONALE.

2005–2007 en CENTRAFRIQUE.

2008–2010 au SENEGAL.

2012-2014 en 
REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.
  • Quelques chroniques et quelques photos de quelques missions en Afrique. VOLONTAIRE DE SOLIDARITE INTERNATIONALE. 2005–2007 en CENTRAFRIQUE. 2008–2010 au SENEGAL. 2012-2014 en REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.

Copyright

Recherche

Un voyage se fait toujours trois fois...

Une première en rêve, en imagination,

au ras des cartes.

Une deuxième le long des routes,

dans des bus rapiécés,

dans des gares en attente

d’hypothétiques trains,

dans des hôtels douteux ou des jardins radieux.

Enfin une troisième et interminable en souvenir,

dans la présence d’instants

qui vous constituent désormais

et que rien n’y personne ne peut effacer.

Elisabeth FOCH - Journaliste française - Prix Nadal 1990 

matin à Kikwit 2

 Matin à Kikwit. Bandundu. RDC

 

Archives

Une incitation au voyage. En chanson

La promesse d'une expérience de

Volontariat Solidaire réussie.

 

Musique de Zaz "On ira"

Vidéo de Ion Eminescu

Chargé de communication à la DCC

L'IVRE D'AFRIQUE

Copie (3) de la place du souvenir 1

voyager c'est...

...aller à la rencontre de la poussière savoureuse

des hommes.

Georges Scheade - Poète libanais

bonnes-Ouaka.jpg

db.jpg

au revoir les amis

Copie de entre-Kemb--et-Bangassou

calvaire 1

Kimbala 16

scène de rue

Catégories

EN PAYS PYGMEE - CENTRAFRIQUE

NGOUMA

famille-pygm-e

pygmées à Manasao

A MEDITER

enfant et vautour

Il y a pire que

le bruit des bottes, 

il y a le silence des pantoufles.

Max Frisch 

SENEGAL - 2010

regard du Sénégal 1-copie-1

enfants pointe sarène

regard du Sénégal-copie-1

regard du Sénégal 2

17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 11:58

 

logo-dcc-rougeSi le processus de recrutement d’un Volontaire candidat au départ en mission à la Délégation Catholique pour la Coopération (DCC) est long et exigeant, celui du « recrutement » si l’on peut dire, d’un partenaire, c'est-à-dire celui qui veut accueillir un coopérant, congrégation, diocèse, école dispensaire, association etc… l’est tout autant.

En effet si la DCC n’est pas en soi porteuse de projet, en revanche elle répond toujours à une demande d’un partenaire du Sud. On comprendra aisément que ce souhait émanant du terrain ne peut être sérieusement pris en compte que si l’on se rend sur place, on ne peut dans l’intérêt du futur coopérant et dans celui du partenaire se contenter d’un échange de mails.

C’était donc l’objet de mon déplacement à Tamba : rencontrer un éventuel/futur partenaire. Le rencontrer pour cerner au mieux sa demande, l’aider à définir le plus précisément possible ses attentes et le profil professionnel et humain de celle ou celui qu’il compte recevoir. Souvent le poste à pourvoir n’est pas clairement précisé ou alors exigerait plusieurs compétences qui ne pourraient être assumées que par plusieurs volontaires. Les demandes sont parfois comparables à la recherche du "mouton à cinq pattes" !   Nous travaillons ensemble sur la définition de la fiche de poste.

Le lieu de travail fait aussi l’objet de toute notre attention : Le Volontaire disposera t il - sachant que de toute manière elles ne seront pas  identiques à celles que l’on trouve en Europe – de conditions optimales pour à la fois s’épanouir et pour remplir convenablement les tâches que l’on attend de lui. ? (Un accès internet par exemple sera-t-il possible ?). L’aidera t il dans les démarches administratives obligatoires ? ...

Son lieu de vie est tout aussi important : comment le partenaire compte il loger son hôte ? Aura-t-il un véhicule ? Où prendra t il ses repas ? Y a t il des occasions de distractions dans un périmètre restreint, indépendamment des déplacements de vacances effectués dans le pays ? ...

Interrogations multiples donc, dont les réponses si elles sont globalement positives, contribuent grandement à la réussite d'une mission.

Mais il n'y a pas que cela.

A travers toutes ces questions nous cherchons aussi à savoir si au-delà de l’image valorisante que peut avoir la présence de coopérants blancs – c’est un vrai paramètre dont il faut tenir compte - il y a une réelle volonté d’échanges interculturels, la volonté d’aller vers l'expatrié, vers sa culture, ses modes de fonctionnement car nous sommes formés à cette dimension là de la coopération internationale, car l’interculturalité est un chemin que l’on emprunte à deux : un émetteur et un récepteur, pour reprendre les termes des gens de communication, l’un et l’autre devenant alternativement l’un et l’autre.

 

Mais je vois bien que je vous ennuie un peu avec toutes ses préoccupations là. Nous allons donc faire du tourisme, je vous emmène visiter le parc du Niokolo Koba, la plus grande réserve naturelle du Sénégal, avant que je prenne ce soir le car de nuit qui me ramènera à Mbour.

 

65839225 99a3bd13d0

La gare ferrovière de Tambacounda, vestige de la colonisation.

Il existe encore un train qui relie Bamako à Dakar, mais depuis deux mois il n'est plus en service. Il y a des déraillages fréquents et le dernier en date, il y deux mois, à fait plusieurs morts...

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

JDominique BAUMONT 21/05/2010 09:26



Merci Renée c'est gentil d'avoir pris le temps de lire cet article. Bisous et bonne journée. Dominique



Renée 20/05/2010 18:42



He bien non aucun ennui a lire tout cela dont on ne se doute absolument pas. Merci de nous l'avoir expliqué. re bises



JDominique BAUMONT 19/05/2010 08:58



Merci pour ta visite Maria. Bisous et bon début de journée à toi. Dominique



jambo-africa 18/05/2010 20:25



Cet article est très intéressant Dominique, merci de nous expliquer tout cela!....Tu ne nous ennuies pas bien au contraire!...Merci pour ce partage!....Je te souhaite une bonne
soirée  et une bonne nuit!  Je t'embrasse.  Maria



JDominique BAUMONT 18/05/2010 16:13



Ce n'est pas toujours facile Caroline effectivement. J'ai envoyé mon rapport à la DCC qui maintenant va juger si ce partenaire peut recevoir un ou eux volontaires. Je vous embrasse et merci de
votre longue visite. A bientôt. Dominique